• info@dpml.cm

  • Call Us: +(237) 222-21-92-81

  • Time: Lundi-Vendredi: 07.30-15.30

Dossier de presse sur l’adoption du Guide National de Biosécurité et de Biosûreté en laboratoire au Cameroun

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

  ADOPTION DU GUIDE NATIONAL DE BIOSECURITE ET DE BIOSURETE EN LABORATOIRE AU CAMEROUN

  I- Présentation sommaire du Guide

Le Guide National de Biosécurité et de Biosûreté en Laboratoire au Cameroun va servir de boussole aux praticiens de Laboratoire sur les précautions à prendre lors de la manipulation, l’acheminement ou l’entreposage des agents pathogènes touchant les humains, les animaux terrestres, des toxines voir des agents radioactifs au Cameroun. Il permet aux Laboratoires existant ou en cours de création de se conformer aux normes prescrivant les exigences physiques en matières de confinement, opérationnelles et relatives aux essais de vérification et de performance nécessaires.

Force est de reconnaitre qu’il s’agit ici, du premier du document que le Cameroun se dote pour règlementer les activités qui comportent la manipulation d’agents pathogènes humains, d’agents zoo-pathogènes, de toxines et d’agents radioactifs.

Le présent guide est une œuvre mettant à profit la contribution des compétences nationales, multisectorielles et celles des experts. Ce document met à la disposition de tous les acteurs impliqués et des chercheurs, des renseignements dont ils ont certainement besoin pour assurer la Biosûreté et la biosécurité au sein de leurs laboratoires et dans leur environnement immédiat et lointain.

Sous la coordination du Professeur François-Xavier MBOPI KEOU, ce guide est le fruit d’une étroite collaboration technique multisectorielle impliquant, les experts nationaux et les partenaires au développement, notamment METABIOTA- JOHNS HOPKINS Cameroon avec un appui financier du programme Global Health Security Agenda. Aussi, au nom du Gouvernement, nous leur adressons nos sincères félicitations pour la détermination, et le dévouement qui leur ont permis de produire un travail de qualité. Il est indéniable que ce guide constitue désormais pour tous les acteurs nationaux ou extérieurs, le référentiel unique de toutes les interventions en matière de biosécurité et de Biosûreté en laboratoires au Cameroun.

 

  II- Contexte et justification de l’élaboration du guide

Le Plan Stratégique National de Développement des Laboratoires au Cameroun (2018-2022) dans son analyse situationnelle a souligné un certains nombres d’écarts dans le système des laboratoires. L’une des faiblesses soulevées est l’insuffisance d’un cadre législatif et réglementaire dans le domaine des laboratoires. Quelques actions formulées pour ainsi relever le niveau des laboratoires sont la rédaction et la validation des guides et procédures notamment le guide de biosécurité et bio sureté. Il faut souligner que les installations qui manipulent ou entreposent des agents pathogènes humains ou des toxines c’est-à-dire : les laboratoires de santé publique, d’enseignement ou de recherche; les laboratoires hospitaliers de diagnostic; les laboratoires vétérinaires ou des produits ou des sous-produits d’origine animale, ou toute autre substance susceptible d’être porteuse d’un agent pathogène, d’une toxine ou d’une partie ne sont pas systématiquement suivis et la réglementation reste limitée. Grâce à l’appui de METABIOTA, un guide de biosécurité et de bio sureté au laboratoire a été élaboré et constituera le document d’orientation destiné aux laboratoires qui manipulent des agents pathogènes humains et des agents pathogènes pour les animaux terrestres. Il fournira ainsi aux différentes structures les directives générales sur la façon de satisfaire aux exigences physiques en matière de confinement, aux exigences opérationnelles, et aux exigences relatives aux essais de vérification et de performance.

 

  III- Objectif de l’élaboration du guide

     Le laboratoire est un environnement sensible et complexe dont les services sont essentiels pour l’identification, la confirmation des causes des maladies courantes et en cas d’épidémie. En effet, il est un maillon important dans la recherche. Il peut être le point de départ d’une épidémie et le personnel qui y travaille est exposé au risque biologique. Le risque biologique est présent lorsque des personnes peuvent être exposées à des agents biologiques infectieux notamment les bactéries, les virus, les champignons et les parasites ; les agents transmissibles non conventionnels. Ces agents sont susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication.

Il s'avère nécessaire pour le Cameroun de se doter de documents techniques donnant au personnel de laboratoire des directives pratiques en vue de l’application des règles de biosécurité et de biosûreté au laboratoire. L’application de ces règles vise à réduire les risques pour ses utilisateurs et à prévenir la propagation d'agents pathogènes dans l'environnement à l’occasion du transport des spécimens, de leur stockage, de la manipulation des germes et de l’analyse proprement dite. En définitive, il s’agit de protéger le personnel de laboratoire, la communauté en général, la population animale et l’environnement des conséquences d’une exposition aux matières infectieuses, aux animaux infectés ou aux produits chimiques/radioactifs et toxines manipulés dans les laboratoires.

La sécurité biologique au laboratoire est tributaire de la bonne technique microbiologique et de l'utilisation judicieuse des équipements par un personnel convenablement formé. Au terme de l’évaluation conjointe externe de la mise en œuvre du Règlement Sanitaire International (RSI) de 2005 menée en 2017 et de l’analyse situationnelle des laboratoires lors de l’élaboration du Plan Stratégique National de Développement des Laboratoires (PSNDL) en 2018, des faiblesses ont été identifiées. Des mesures prioritaires ont été recommandées pour améliorer la sécurité et la sûreté biologique dans les laboratoires. Par ailleurs, l'élaboration d'un guide national de Biosécurité et de Biosûreté des Laboratoires répond au besoin d'un code de bonnes pratiques visant à réglementer la manipulation de matériels biologiques potentiellement infectieux dans des conditions optimales de sécurité. Elle impose par conséquent une amélioration des techniques actuellement utilisées dans les laboratoires.

Les recommandations contenues dans ce guide reposent sur une évaluation des risques liés aux différentes techniques d'analyses mises en œuvre dans divers types de laboratoires. Les exigences de base auxquelles doivent répondre les installations et les pratiques de laboratoire peuvent cependant être adaptées aux évolutions de la réglementation ou à la suite d'une évaluation des risques. Cette évaluation nécessite du discernement et de la circonspection puisqu'une sous-estimation de ce risque expose le personnel alors qu'une estimation exagérée lui donne un surcroît de travail inutile et entraine une élévation des coûts infrastructurels, d'entretien et de fonctionnement du laboratoire.

Ce guide est destiné à l’usage de l’ensemble des acteurs du système de laboratoire. 

Les objectifs de ce guide sont:

  • d’arrimer les pratiques de laboratoire aux normes et aux nouvelles lignes directrices de l'OMS et l’OIE en matière de biosécurité,
  • de fournir les informations relatives à la sécurisation des manipulations, du transport et de l’élimination du matériel et des organismes comportant des risques biologiques,
  • d’harmoniser les pratiques de laboratoire actuelles au plan national.

Le Sous-directeur des Laboratoires et de la Transfusion Sanguine

Yaoundé, le 25 Juin 2019

Adresse

Address :

 à Mballa 2 près de l'hôpital Jamot de Yaoundé

Phone :

+(237) 222-21-92-81

Email:

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Follow us:

Changer de langue